Avantages et limites

La médiation est un processus volontaire et ouvert quant au résultat dans le cadre duquel le médiateur aide les médiés, sous leur propre responsabilité, à trouver une solution dans un cadre confidentiel.

La participation à la médiation est volontaire pour le patient et pour le professionnel de santé. Chacune des parties peut librement mettre un terme à la médiation.

Pouvoir recourir à un tiers neutre formé à la médiation peut aider le patient et le professionnel de santé à établir ou renforcer le dialogue.

La médiation est avant tout une chance donnée de part et d'autre pour s'entendre. Elle permet une résolution pacifique du conflit et elle permet aux médiés d'être écoutés dans leurs émotions et besoins.

La solution est toujours commune, sur mesure, conclue par les parties elles-mêmes, assistées le cas échéant de leurs proches ou conseils. L’accent n'est pas mis sur le droit  ou la capacité de convaincre un juge de la justesse de ses prétentions. Toutefois, s'il y a un besoin d'indemnisation ce volet entre en compte au niveau des assureurs.

La médiation permet parfois d’envisager le maintien de la relation de soins ou du lien social avec une confiance rétablie ou renforcée. Les solutions qui sont explorées visent à satisfaire au mieux les besoins de chacun.

Il s'agit d'un moyen simple et relativement rapide pour résoudre un différend.

Le processus est entre les mains des parties, de sorte à ne pas devoir suivre des règles de procédures strictes. Le déroulement de la médiation peut être adapté aux besoins des médiés.

Le bon déroulement de la médiation présuppose toujours le bon vouloir des parties: il faut une volonté commune des parties de chercher, de bonne foi, une issue.

La médiation présuppose aussi une capacité des médiés à pouvoir participer au processus, le cas échéant avec le soutien d'un proche. Le secteur de la santé mentale est un champ particulier auquel la médiation doit s'adapter en fonction de l'autonomie de la personne, en fonction de l'objet de la plainte, sans que l'incapacité au niveau juridique n'exclue d'office une médiation.

Dernière mise à jour